Calopsitte-Pyrrhura
LA VENTE D'OISEAUX EST FINIT
L'ÉLEVAGE A ÉTÉ VENDU
VOUS POUVEZ VOUS DOCUMENTEZ MAIS NE PLUS FAIRE DE DEMANDE D'ACHAT

les maladies, symptôme et traitement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les maladies, symptôme et traitement

Message  Calopsitte94 le Dim 13 Jan - 17:45


La Prévention

Mieux vaut prévenir que guérir: c'est précisément pour cette raison que vous devez nettoyer et désinfecter vos cages, accessoires et perchoirs régulièrement, changer le fond de la cage régulièrement, fournir une nourriture appropriée à l'espèce de l'oiseau. L'eau doit être changée tous les jours et jusqu'à 2 fois par grande chaleur ou si l'eau sert de baignoire.


Les Facteurs Alarmants

 *Comportement :
Lorsque l'oiseau est maladif son comportement change: Il a tendance à boire beaucoup et manger moins. Il est moins vif, indifférent. La respiration peut devenir plus bruyante ou saccadée. 


* Les fientes :
La texture des fientes change. Soit, elle devient en diarrhée ou un changement de couleur. Attention: ne pas s'alarmer quand l'alimentation change, les fientes aussi changent de texture et de couleur ( exemple: la salade, les carottes...).



* L'Apparence :
Le plumage est souvent plus terne, les yeux tristes. Le cloaque peut être sale et les narines obstruées.
On reconnaît un oiseau malade a un changement physique ou comportemental: oeil fermé, ailes pendantes, plumage gonflé ou hérissé sans raison (une femelle peut se montrer ainsi avant de pondre), manque d'appétit, etc. Généralement, un oiseau est malade en raison d'une mauvaise hygiène de vie (bien entretenir la volière ou la cage pour éviter les maladies parasitaires) ou d'une nourriture mal adaptée ( carences ). Par ailleurs, il faut se méfier des oiseaux récemment importés, car ils sont fragilisés par le stress qu'ils ont subi et peuvent attrapé quel que chose plus vite.




 *Le Picage:


Le picage est une habitude vicieuse de l'oiseau qui arrache ses plumes ou celles de ses congénères. Mais attention, pendant la période de mue, les oiseaux s'arrachent souvent leurs plumes pour faciliter la pousse des nouvelles : ceci n'est pas du picage. 

Les plumes sont arrachées et l'oiseau suce la hampe de la plume. Dans certains cas, l'oiseau mâche les plumes sans les arracher et elles restent ainsi jusqu'à la mue suivante.



Le picage est redoutable, en effet, une fois que l'oiseau a pris l'habitude de s'arracher les plumes, cela peut devenir «un toc» et il peut continuer durant plusieurs années. Les causes peuvent être l'ennui, le stress, l'introduction d'un nouvel oiseau, l'isolement, le surpeuplement, la peur, les dérangements fréquents, les parasites, les carences alimentaires, le manque d'hygiène...

Souvent il suffit qu'un de ces facteurs déclenche le picage et cela devient ensuite une obsession. Le traitement est difficile et pas toujours couronné de succès, il faut essayer de trouver la ou les causes qui ont entraîné l'apparition du picage.

Selon la cause il faut veiller à une alimentation équilibrée( vitamines/minéraux), prendre des mesures hygiéniques (cage propre et spacieuse), respecter le rythme jour/nuit, et contre l'ennui il faut passer du temps avec son oiseau ou lui acheter un compagnon.
Si le picage continue malgré toutes ces mesures, un traitement médical est possible et même nécessaire dans les cas graves.



Coccidiose :

 *Symptômes :

L'oiseau souffrira de diarrhée sanguinolente et d'un fort amaigrissement. Peuvent être causés par une mauvaise hygiène de la cage et des accessoires, par l'absorption de nourriture avariée ou de fiente ramassé au sol.
La mort survient entre 4 et 5 jours après l'apparition des premiers symptômes.

 *Traitement :

Isoler l'oiseau malade. Nettoyer et désinfecter la cage et les accessoires. Prenez rendez vous avec votre vétérinaire d'urgence.



Colibacillose :

 *Symptômes :

L'oiseau souffrira de diarrhée verdâtre. Maladie transmissible à l'homme.
Souvent causé par un mauvais entretien de la cage et des accessoires ou par l'absorption de nourriture avariée.

 *Traitement :

Administrer de la streptomycine 2 à 3 fois par jours pendant 4 ou 5 jours.
Nettoyer et désinfecter la cage et les accessoires.

Séparé l'oiseaux de ses congénère.


 Acariose des pattes :

 *Symptômes :

L'oiseau développe une croûte grisâtre sur les pattes, il peut même y avoir déformation par la suite, pouvant mener à la mort du sujet si non traité.
Le problème étant principalement causé par un nettoyage insuffisant du fond de la cage.

 *Traitement :

Nettoyer et désinfecter la cage et les accessoires.
Porter une attention particulière aux perchoirs.
Appliquer un onguent ou une crème acaricide sur les pattes ou tremper dans une eau contenant un peu d'iode et ensuite dans une huile végétale(l'iode tue les acariens et l'huile fait décoller la croûte). Donner aussi un apport vitaminique au sujet.


Acariose respiratoire:

 *Symptômes :

L'oiseau sera sujet à des crises d'asthme, surtout le soir ou après un gros effort.
Il aura une respiration sifflante et la présence de mucus près des narines.
Ce problème est causé par la présence d'acariens de diverses espèces ainsi que par un mauvais entretien de la cage et des accessoires


 *Traitement:

Nettoyer et désinfecter la cage et les accessoires. Traiter l'oiseau avec des antibiotiques.


 Psitacose :


 *Symptômes :

Les symptômes sont très variables; Somnolence, perte d'appétit, forte soif, fièvre, respiration irrégulière, perte d'équilibre, les fientes deviennent vert-fluo.
Maladie transmissible à l'homme, qui aura des phénomènes de grippe ou d'allergie et une forte toux.
Causés principalement par le contact d'oiseaux contaminés.

 *Traitement :



Isoler le sujet et lui administrer de la tétracycline et antibiotique.
Nettoyer et désinfecter la cage et les accessoires.



Inflammation intestinale :

 *Symptômes:

L'oiseau réagit moins, somnolence, diarrhée, soif et manque d'appétit. Peuvent être causés par des aliments avariés, une infection, des parasites ou des aliments non appropriés.


 *Traitement :

L'oiseau devra être traité après examen des fientes chez un vétérinaire.



Parasites acariens poux d'oiseaux

  *Symptômes :

L'oiseau est nerveux, se gratte continuellement, chute des plumes. Peuvent être causés par un mauvais entretien de la cage ou transmis par un nouvel oiseau.

 *Traitement :

Nettoyage de la cage et désinfection. Application d'une poudre anti-acariens.



Mue anormale :

 *Symptômes :

Chute du duvet en dehors de la période de mue causée par un manque d'hygiène ou des aliments inappropriés.

 *Traitement :


Nettoyer et désinfecter la cage et les accessoires. Donner un apport de vitamine à l'oiseau.


Ponte anormale :

 *Symptômes :

La femelle pond sans la présence d'un mâle.

 *Traitement :

Ce n'est à vrai dire pas une maladie mais une situation. PEnlever le nid, s'il y en a un. Ne retirer pas les oeufs sinon elle continuera à pondre. Laissez la couvée, elle abandonnera ses oeufs par elle-même en voyant qu'il ne sont pas fécondé.


Rétention d'oeuf :

 *Symptômes :

La femelle a un oeuf bloqué à l'entrée du cloaque mais n'arrive pas à l'expulser. On aperçoit l’œuf.

 *Traitement :

Il y a une méthode simple mais non garantie. Elle consiste à faire bouillir de l'eau et de maintenir l'oiseau au-dessus de la vapeur quand celle-ci est plutôt tiède. Le but est d'aider la dilatation et non de cuire l'oiseau!!!.
vous pouvez également l'attrapé et esseye de l'aider en touchant l'oeuf.
Vous devrez peut-être recourir à un vétérinaire qui fera une dilatation ou même une chirurgie.



Pseudo-tuberculose

Cette maladie peut être confirmée sans aucun doute possible en autopsiant les oiseaux décédés. La rate augmente de volume de façon importante. Le foie et la rate présentent de nombreux petits nodules blancs assez durs. Des prélèvements ont été effectués, de façon à faire déterminer la souche bactérienne avec certitude et connaître le traitement efficace.

Résultats du laboratoire pour les prélèvements de rate et foie : yersinia pseudotuberculosis. Médicaments humains actifs : Ampicilline, Bactrim, Clamoxyl, Quinolones. Le Chloramphenicol,non testé car non utilisé en médecine humaine, est efficace contre cette maladie [ref: J. et M. VIGUIE].

Garder l'oiseau en cage hôpital, sans contact avec les autres car la maladie est contagieuse. Se laver les mains, après chaque contact, comme dans tous les cas de maladies bactériennes. Voici divers médicaments traitant cette maladie:

Pendant 10 jours (selon le fabricant), Chloramphenicol: Mycolicine. Ceci s'achète en cabinet vétérinaire. Dosage: 12 gouttes pour 60ml d'eau, ou bien 5ml par litre d'eau. Le plus grand conditionnement fait 50ml.

Pendant 10 jours, Trimétoprime et Sulfadiazine: Adjusol TMP Sulfa Liquide. Dosage: 2,5ml par litre d'eau, c'est le dosage volailles. Chez le vétérinaire.

Pendant 10 jours, Flumequine: Flumisol à raison de 20 gouttes par litres d'eau, ou Flumix poudre. Ce dernier produit, prescrit avec un dosage "chien", n'a pas été aussi efficace que la Mycolicine.

Ce qui a semblé le plus rapide et efficace, c'est la Mycolicine.


Colibacillose.

Heureusement, le traitement est le même que pour la pseudotuberculose ou la salmonellose.

 *Traitement: voir la pseudotuberculose.


Salmonellose

les mettre au chaud (30°C) dans la cage hôpital, nous leur avons fait boire un peu d'antibiotique préparé à leur intention, leur état étant vraiment alarmant.

Pour identifier la maladie, il était impossible de prendre le temps de faire des examens des déjections. Il était seulement possible de tenter de différencier les symptômes de ceux d'autres maladies. Les oiseaux ayant précedemment vécu en cage, leur maladie pouvait ne pas être une pseudotuberculose ni une colibacillose. De plus la mort avait été très rapide, plus que dans les cas de pseudotuberculose ou de colibacillose. Le contexte (oiseaux importés récemment) contribuait aussi à soupçonner une salmonellose.

 *Traitements efficaces contre la salmonellose:

traités au Chloramphenicol, Mycolicine, pendant une semaine. Dosage: 12 gouttes pour 60ml d'eau, ou bien 5ml par litre d'eau. Il faut faire une interruption de une semaine et recommencer le traitement.

Pendant 10 jours, Trimétoprime/Sulfadiazine: Adjusol TMP Sulfa Liquide. Dosage: 2,5ml par litre d'eau.

Pendant 10 jours, Flumequine: Flumisol à raison de 20 gouttes par litres d'eau, ou Flumix poudre.

Très efficace : pendant 10 jours, de l'enroflaxine. Baytril à raison de 150mg par litre d'eau.

Les conditions d'hygiène sont identiques à celles des autres maladies infectieuse: mains lavées après toute manipulation des oiseaux ou des accessoires de la cage.

Il faut absolument éviter de les mettre en contact avec les autres oiseaux pendant au moins deux mois, même trois. Des oiseaux ayant été en contact avec des malades atteints de la salmonellose doivent être traités


Les maladies à virus.

La proventriculite est peut-être une conséquence possible d'une atteinte par virus qu'il reste à identifier


Rétention d'oeuf ou "mal de ponte".

L'oiseau est au sol, ou aplati sur un perchoir, fatiguée, vomie. Sa queue hoche au rythme de la respiration. Il faut agir rapidement.

On peut garder la femelle malade à 30°C avec une hygrométrie élevée, de 1/2 heure à 2 heures et demi.

Il a été aussi préconisé d'infiltrer un peu d'huile dans le cloaque, et faire suivre d'un massage doux. Il faut garder l'oiseau au chaud. Cela ne peut être efficace que si l'oeuf est suffisamment bas et comme toute manipulation présente de risque de fracturer l'oeuf à l'intérieur du corps.

Solution plus efficace : application sur la muqueuse du cloaque d'une hormone (Ocytocine), en dilution de 8% à 10% . Ceci est effectué par un vétérinaire. Cette hormone étant un produit dangereux , elle n'est pas en vente libre.

Autre traitement : anesthésie générale de la malade (par un vétérinaire). L'anesthésie fait disparaître le spasme qui retint l'oeuf. Là aussi aider à l'évacuation de l'oeuf.

Un alimentation équilibrée, des minéraux en quantité suffisante, de l'exercice régulier pour les oiseaux, ainsi que l'absence de gros écarts de température.


Acariase respiratoire.

L'acariase est causée par la présence de petits acariens dans les voies respiratoires des oiseaux.

Il semble que les petits exotiques sont plus souvent atteints par l'acariase que le Canari. L'oiseau éternue de temps en temps, et ouvre le bec lors de la respiration. Parfois il secoue la tête. Dans les cas grave, il respire très mal, éternue beaucoup, sa respiration fait un crépitement. L'acariase non traitée fait mourir l'oiseau à plus ou moins brève échéance.

On ne peut avoir une certitude qu'avec une autopsie de l'oiseau, et ceci n'est pas envisageable sur un oiseau que l'on cherche à guérir! Les symptômes sont les mêmes dans les autres maladies respiratoires, ce qui ne facilite pas la décision à prendre. L'action du traitement de l'acariase étant rapide (si l'on n'a pas trop laissé traîner la situation), on peut appliquer le traitement, notamment s'il s'agit d'un Exotique, et voir le résultat. Si celui-ci n'est pas satisfaisant, il faut s'orienter vers une maladie infectieuse.

 *Le traitement est répété, afin de détruire toutes les générations des acariens, même si l'oiseau semble guéri.

Recouvrir entièrement la cage d'un tissu. Vaporiser dans la cage, pendant 5 secondes, une bombe insecticide spéciale "Oiseaux". Par exemple : marque Francodex, vendue en animalerie.
Ne pas se servir d'un insecticide en bombe habituellement utilisé dans les habitations. Laisser le tissu environ 10 minutes, pas plus. Recommencer tous les 4 jours, au total 5 traitements.
Se procurer une boîte poudreuse de Carbyl (produit actif : Carbaryl, vétérinaire ou pharmacie). Cette poudre contient la bonne concentration de Carbaryl pour le mélange suivant : 2% de Carbyl, avec des graines (1 gramme de Carbyl pour 50 grammes de graines).
L'oiseau ne doit manger que cela pendant un jour. Recommencer 3 fois à une semaine d'intervalle. Attention, ce produit est toxique si surdosé.

Ivomec buvable (produit actif : Ivermectine), 2ml pour 1 1itre d'eau. Cette solution n'est valable que si vous pouvez vous procurer une petite quantité de produit (chez votre vétérinaire?) car le conditionnement coûte très cher. L'oiseau ne doit pas disposer d'un autre apport de liquide (pas de fruits ou de verdure) pendant une journée. Un seul traitement.

Certains éleveurs utilisent l'Ivomec injectable, à raison d'une goutte déposée sur la peau, au pli de l'aile. Même problème de prix que pour le traitement précédent. Un seul traitement.

Ne pas mélanger les traitements anti-acariens entre eux (par exemple Carbaryl+Bombe), un seul à la fois suffit.


Les Tiques et les Oiseaux

 *Les symptômes :

présence de la tique, bien sûr. L'oiseau est au sol, très faible, sa température est plus basse que la normale.

 *significatif:

Les muqueuses de l'oiseau n'étaient pas décolorées, la quantité de sang prélevée par le parasite ne pouvait pas causer directement la mort. Il n'y avait aucun signe d'une maladie en cours.

Une rickettsiose, la maladie causée par un micro-organisme inoculé par les tiques. Lors de la mort, ces micro-organismes disparaissent rapidement du sang.

Il existe un antibiotique actif contre cela. La rapidité de l'évolution empêche de pouvoir traiter suffisamment tôt, l'oiseau passant directement d'un comportement normal à un état de faiblesse importante. La tique devient visible par un discret rebroussement des plumes, et à ce moment là, l'oiseau est affaibli et il est déjà trop tard.

Observer les plumes du crâne des oiseaux, lorsqu'ils sont tranquilles, afin de détecter le moindre signe d'un corps étranger au niveau de la peau. Si c'est une tique et que l'oiseau est en forme, l'amener chez le vétérinaire pour traiter une éventuelle rickettsiose.
avatar
Calopsitte94
Admin

Messages : 1047
Date d'inscription : 20/09/2012
Localisation : Gentilly

Voir le profil de l'utilisateur http://calopsitte-pyrrhura.lebonforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum